Du 24 au 30 avril : La semaine africaine de la vaccination

Aujourd’hui encore, près d’un nourrisson sur cinq n’a pas reçu les vaccins de base dont il a besoin pour rester en bonne santé. Cela représente 22.6 MILLIONS D’ENFANTS. Au Bénin, un pays d’intervention de la Fondation Follereau, près de 10% des enfants ne fêtent pas leurs 5 ans ! Par rapport au Luxembourg le taux est 0.2%.

PRÈS D’UN TIERS DES DÉCÈS CHEZ LES ENFANTS DE MOINS DE CINQ ANS SONT ÉVITABLES GRÂCE AUX VACCINS

Or la vaccination reste le moyen le plus efficace de prévenir certaines maladies et de garantir la survie des enfants, en particulier les enfants les plus vulnérables, souvent exclus des systèmes de santé. Les disparités entre le Nord et le Sud en termes de couverture vaccinale sont particulièrement marquées. Alors que 96% des habitants des pays industrialisés ont reçu le vaccin de base DTC (vaccin combiné contre la diphtérie, le tétanos, et la coqueluche), un large pan des populations d’Afrique subsaharienne n’est pas vacciné.

SDG goals_no 3_FR[ Objectifs de développement durable – 2030 ] Objectif n°3 :
PERMETTRE À TOUS DE VIVRE EN BONNE SANTÉ ET PROMOUVOIR LE BIEN-ÊTRE DE TOUS À TOUT ÂGE

Cet objectif est essentiel pour le développement durable. L’indice de santé des populations a un impact économique considérable à long terme : 1$ investi en vaccination permet de générer 44$ en termes d’impact social et économique.
De nombreux progrès ont été observés dans l’accroissement de l’espérance de vie, et dans la réduction de certaines causes majeures de la mortalité infantile et maternelle.

A notre échelle aussi, nous pouvons participer à cet effort collectif !
Au travers de son programme « Health is Wealth », la Fondation Follereau soutient la construction de nombreux centres de santé ruraux dans les 9 pays d’Afrique dans lesquels elle est active, afin de garantir l’accès aux soins des communautés les plus isolées, avec une attention particulière portée à la santé maternelle et infantile. Au travers d’une approche globale de la santé, la Fondation tente d’offrir un suivi complet des populations les plus vulnérables, notamment du couple « mère-enfant » en sensibilisant les communautés, ainsi qu’en garantissant un suivi pré- et post-natal régulier. Ce dernier inclut bien sûr la vaccination des nouveau-nés et jeunes enfants.

LA VACCINATION PERMET DE SAUVER PRÈS DE 3 MILLIONS D’ENFANTS CHAQUE ANNÉE

[4 décès sur 5 d’enfants de moins de 5 ans ont lieu en Afrique subsaharienne ou en Asie du Sud.]

Un bébé dort sur son lit d’hospitalisation au Bénin. Sa maman, Salimata, a 5 enfants. Elle a quitté l’école avant la fin de sa scolarité, et est rapidement tombée enceinte.

L’éducation de la mère demeure un facteur déterminant dans le suivi médical des enfants. Grâce au centre de santé construit près de son village, elle a pu être informée des risques liés à ses grossesses, mais également au sujet de la santé de ses enfants, de mesures d’hygiène de base à respecter afin de prévenir certaines maladies, ainsi que de l’importance d’un suivi médical régulier. Salimata et ses enfants ont pu bénéficier de soins de santé de base, qui devraient être garantis pour chaque personne, peu importe l’endroit où elle vit.

(photo Bénin 2012 T. Winn)

 

Aidez-nous à rendre la santé accessible à tous ! Faites un don avec la mention « VACCINS » sur notre compte

IBAN : LU38 0019 1100 2081 3000

BIC/SWIFT: BCEE LULL