Rapport annuel 2017

Le tout nouveau rapport d’activités 2017 de la Fondation Follereau est prêt. Il a pour but de donner une vision d’ensemble des projets entamés et réalisés dans l’ensemble de nos pays d’intervention en Afrique, ainsi que de nos activités de sensibilisation au Luxembourg.
Depuis plus d’un demi-siècle, la Fondation Follereau dédie son activité à l’amélioration des conditions de vie de personnes souffrant d’une forme d’exclusion. À l’origine se trouve la lutte contre la maladie de la lèpre, et au fil des années l’engagement s’est diversifié : Aujourd’hui, la Fondation Follereau se concentre sur l’amélioration de la santé publique communautaire, surtout en milieu rural, et à l’appui aux enfants en détresse, entre autres par l’encadrement d’enfants des rues.

En 2017 la fondation a pu continuer son travail, notamment au travers de constructions de nouveaux centres de santé et de maternités selon les besoins au Mali, au Burkina Faso et au Togo. De plus, 10 forages ont pu être mis en fonction afin d’alimenter les différents centres sanitaires et de formation professionnelle suivis par le partenaire local de la fondation sur le terrain dans la région Allada-Zè-Toffo au Bénin. Les séances de sensibilisation des populations locales dans les différents pays d’intervention de la fondation ont également pu être réalisées comme prévues. Une attention particulière est portée au suivi et à l’appui médical des femmes enceintes et des enfants. Au Bénin, au Togo, à Madagascar et en République Centrafricaine notamment, la lutte contre la lèpre continue de manière plus généralisée au travers de la lutte contre les maladies tropicales négligées, et s’étend ainsi entre autres à l’ulcère de Buruli. La fondation s’engage également dans la lutte contre les mutilations génitales féminines au Burkina Faso et au Mali. Ceci se traduit par la prise en charge médicale et psychologique des femmes et par des séances de sensibilisation sur la thématique, mais également sur les séquelles primaires et secondaires qu’elle peut provoquer chez les femmes et filles concernées.

Au Bénin, la construction du dortoir pour les apprentis du centre de formation professionnelle de Zè a pu être finalisée. Ainsi les jeunes ne sont pas contraints de devoir entreprendre de longs parcours entre leurs ateliers de formation et leur domicile.

Dans le cadre du projet « Mind the Gap », plus de 550 ordinateurs ont pu être installés dans les écoles ciblées par le programme au Mali et au Bénin. Ceci a pour but de donner un aperçu pratique sur l’utilisation d’un ordinateur, et de ne pas limiter les connaissances à des cours théoriques sur les techniques de l’information et de la communication.

La Fondation Follereau poursuit son engagement dans ses 9 pays d’intervention du continent africain : le Burkina Faso, le Mali, le Bénin, le Togo, la République Centrafricaine, Madagascar, la RD Congo, la Guinée et la Côte d’Ivoire. Le travail sur le terrain est assuré par des associations partenaires locales de confiance afin de garantir une exécution pérenne et de qualité des projets correspondant aux besoins des populations locales ciblées. Ainsi en 2017, plus de 350 000 bénéficiaires ont pu profiter des activités de la fondation.

La Fondation Follereau s’engage également dans le domaine de l’éducation au développement et de la sensibilisation au Luxembourg. Le programme « One World Citizen » se base sur les Objectifs du Développement Durable tels que promus par les Nations Unies. De nombreux ateliers et journées d’études ont été organisés dans des établissements scolaires ainsi que pour le grand public au Luxembourg, dans le but de sensibiliser les personnes vivant ici aux thématiques relatives au domaine des ONG et de la coopération.

En 2017, la fondation a pu organiser plusieurs événements de sensibilisation et d’information relatifs aux activités, notamment la projection du film « Dry » ou l’exposition sur les populations autochtones « Discover – Respect – Adapt ».

Consultez le rapport annuel 2017 de la fondation >> ICI <<

Vous pouvez également commander votre version papier par téléphone au 446606-1 ou par courriel info@ffl.lu.