Les partenaires béninois au siège FFL

Luxembourg, le 11 juillet 2014 – Lundi passé, la Fondation Follereau Luxembourg (FFL) a eu le plaisir d’accueillir ses représentants formels béninois (R/FFL) pour une session de travail d’une semaine au Luxembourg. Lors des réunions de travail, l’équipe FFL et R/FFL ont eu l’occasion de s’échanger sur les neuf projets en cours et de planifier le bon déroulement des futures actions à mener, en l’occurrence la construction de nouveaux centres de santé ou l’avancement du programme d’insertion professionnelle de jeunes Béninois défavorisés.

Alors qu’une connexion Internet stable n’est pas toujours garantie, l’échange de données entre les pays partenaires et le siège luxembourgeois fait face à un défi constant. Pour remédier à cette problématique connue depuis longtemps, le partenaire béninois a implémenté un système cloud afin de pouvoir assurer  l’accès et l’option de sauvegarder, à tout moment, des documents relatifs aux neuf projets de la FFL au Bénin. La représentation béninoise a saisi l’occasion du séjour pour rencontrer les partenaires de SES à Betzdorf en vue de l’implémentation du programme de télémédecine  « SATMED » dans la maternité d’Ahozonnoudé localisée dans la commune de Zé au Sud du Bénin. Lors de cette réunion, Dr. Sopoh et Mme Akplogan ont eu l’occasion de discuter des prochaines étapes prévues dans la réalisation du projet et l’élargissement vers d’autres centres de santé.

 

Dans le cadre d’un programme du centre intégré pour enfants défavorisés ou handicapés dans la ville d’Allada au sud du Bénin, l’artiste luxembourgeoise, Kim Jeitz, animera avec sa Compagnie Kaktus plusieurs ateliers créatifs d’expression corporelle entre fin juillet et début août.  Finalement, dans l’intention d’assurer le bon suivi des projets en cours, la FFL a prévu une semaine de formation et de mise à niveau sur les procédures de gestion de projets avec ses associations partenaires début 2015 à Ouagadougou au Burkina Faso. Après une semaine d’échanges très productive, les partenaires sont retournés avec de nombreuses idées dans les bagages au Bénin.