Mieux affronter l’avenir

Les Jeunes Jardiniers de Dédougou (Burkina Faso)

Notre société évolue. Vite. Très vite. Certains diront qu’elle évolue peut-être trop, et pourtant sans doute pas assez à la fois. Certains arrivent à suivre, tandis que d’autres moins. Pour ne laisser personne de côté, les Nations Unies ont conçu 17 objectifs de développement durable (ODD). Chacun d’entre eux constitue un appel mondial à agir : agir pour la bonne santé et le bien-être de chaque individu (ODD 3), pour des inégalités réduites entre les pays et en leur sein (ODD 10) ou encore agir pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions (ODD 13). 

« Les changements climatiques affectent désormais chaque pays et chaque continent. Ils perturbent les économies nationales et impactent des vies. Aujourd’hui, les répercussions sont grandes pour de nombreuses personnes, communautés et pays et le seront encore plus demain. » (Source : un.org)

D’après l’indice de vulnérabilité au changement climatique de 2018, 95% des 234 villes les plus affectées et considérées à « risque extrême » sont en Afrique et en Asie (source : maplecroft.com). Cela signifie que les pays les plus pauvres payent le prix le plus fort dans de multiples domaines : régimes météorologiques, approvisionnement en eau, agriculture, alimentation, logement, santé, sécurité… Des dizaines de millions de personnes vulnérables voient, en effet, déjà leur quotidien impactés et davantage fragilisés.

Or, « le changement climatique est un défi mondial qui ne respecte pas les frontières nationales » (source : un.org). Les actions menées, intrinsèquement liées l’une à l’autre, doivent être engagées au niveau international pour accompagner les pays en développement.

Pour le renforcement et la promotion de la qualité de vie des communautés africaines les plus vulnérables, la Fondation Follereau Luxembourg s’engage depuis plus de 50 ans aux côtés de ses partenaires. Elle soutient des initiatives locales, inclusives et positives en réponse aux besoins du terrain en matière de santé, d’éducation, de protection et d’urgence. Les projets existent pour et par la communauté, ce qui permet d’en garantir l’impact et la pérennité.

Ainsi, dans le cadre d’un développement durable et pour une contribution efficace face aux enjeux climatiques, il tient à cœur de la fondation de favoriser la concrétisation des ODD par le biais de ses projets. Chacune de ses actions visent dès lors à renforcer les communautés les plus sensibles pour qu’elles puissent faire face aux conséquences déjà présentes et à venir.

En République Démocratique du Congo, l’annexe de la polyclinique de Mbuji Mayi sera, par exemple,  équipée en panneaux photovoltaïques, afin d’assurer son autonomie énergétique et de privilégier l’utilisation des énergies renouvelables (ODD7 : énergie propre et d’un coût abordable). Au Burkina Faso, afin de contribuer à leur propre alimentation, les jeunes jardiniers de Dédougou sont formés au maraîchage (ODD 2 : faim « zéro »).

Chaque jour, des avancées majeures sont enregistrées dans le monde entier. Continuons de donner les moyens de vivre une vie meilleure à tous et à tout âge.