26 Janvier 2020 : 67e Journée mondiale des lépreux

La Fondation Follereau Luxembourg vous souhaite une bonne année, et surtout une bonne santé.

La santé est un droit humain fondamental. Tout le monde devrait pouvoir bénéficier de soins de santé de qualité, ou encore de ne pas s’inquiéter des kilomètres qui le séparent du centre de santé le plus proche. La maladie ne devrait pas constituer une étape sans issue. Pas plus ailleurs qu’ici.

De nombreux progrès ont déjà été accomplis ces dernières années en termes de santé. Si aussi récemment que 2001, 755.000 nouveaux cas de lèpre étaient recensés, l’OMS recensait, en 2016, 216.108 nouveaux cas de lèpre dans le monde. Cela reste une triste réalité. Mais il s’agit également d’une réalité qui nous donne de l’espoir. L’espoir de toujours pouvoir faire mieux et de continuer d’essayer.

Afin de renforcer et promouvoir la qualité de vie des communautés africaines les plus vulnérables, la Fondation Follereau Luxembourg s’engage depuis plus de 50 ans aux côtés de ses partenaires pour la santé de plus de 300.000 bénéficiaires.

Nos plus belles victoires prouvent l’importance des actions menées, mais aussi l’attachement du public luxembourgeois à ces causes essentielles. Afin de s’assurer que cela ne s’arrête pas là, en 2020, la Fondation Follereau Luxembourg s’engage toujours davantage dans ses neuf pays d’intervention, notamment grâce aux essentielles campagnes d’informations et de sensibilisation, ou encore le soutien, le renforcement et la construction de centres de santé au plus proche des communautés. Au programme 2020, dix nouveaux centres de santé apporteront aux populations de ces régions enclavées la possibilité d’un traitement approprié ; et cela, grâce à votre soutien.

Depuis 67 ans, la Journée Mondiale des Lépreux permet chaque année de porter les regards du monde entier vers ces personnes souffrant d’un avenir incertain. La Fondation Follereau Luxembourg, créée par un groupe d’amis luxembourgeois il y a plus de 50 ans, s’engage depuis lors pour cette cause, afin de redonner l’espoir à ceux démunies par la maladie.

Faisons, ensemble de ces vœux de “ bonne année et bonne santé “, enfin une réalité pour tous.