Du Luxembourg en Afrique pour une cause humanitaire…

Luxembourg, le 26 septembre 2013 – Jenny Cardoso, une jeune infirmière portugaise de Luxembourg, est partie ce lundi pour sa grande aventure de 6 mois à Allada, au Bénin, pour effectuer un service volontaire de coopération avec la Fondation Follereau Luxembourg. Sur place, Jenny va travailler au Centre de Dépistage et de Traitement de l’Ulcère de Buruli (CDTUB) pour assister le personnel médical du Centre et aussi pour organiser des activités de loisirs et scolariser les enfants hospitalisés.

L’Ulcère de Buruli est une grave maladie infectieuse de la peau provoquée par une bactérie «Mycobacterium ulcerans», provenant de la même famille que celles responsables de la lèpre et de la tuberculose. La maladie affecte principalement les enfants et les femmes.

Jenny, une jeune infirmière portugaise de Luxembourg, est partie ce lundi pour sa grande aventure de 6 mois au Bénin, pour effectuer un service volontaire de coopération avec la FFL.

La FFL a construit et finance depuis 2002 le CDTUB. A côté du centre, la FFL fait la promotion du centre auprès des malades et lutte contre les croyances de la population sur l’origine surnaturelle de l’UB par le financement des formations d’agents de santé locaux, les campagnes de dépistage et de sensibilisation.

Effectuer un service volontaire était déjà depuis des années un vœu de Jenny qu’elle peut enfin réaliser pour les 6 mois à venir. «Déjà au lycée je savais que je voulais faire un service volontaire pour découvrir une nouvelle culture et pour faire l’expérience de travailler dans un pays en développement. Je suis à 100 % sûre que ceci va être une expérience inoubliable qui me donnera plein de perspectives pour mon futur, dans ma vie professionnelle et personnelle… » dit Jenny.

Depuis 2009 jusqu’à présent, la FFL en partenariat avec le Service National de la Jeunesse (SNJ) a envoyé neuf jeunes personnes au Bénin et au Mali pour effectuer un service volontaire. Ces jeunes personnes étaient désireuses de s’investir dans un projet de coopération au développement, de mettre leurs compétences au profit des autres, et de faire connaissance d’un nouveau pays, des conditions de vie, d’une nouvelle culture qui est complètement différente de celle du Luxembourg. Ces 9 jeunes gens avaient tous des expériences professionnelles différentes : étudiantes, infirmières, éducatrice, assistante sociale, informaticien, secrétaire… D’après la fameuse devise de Raoul Follereau « Vivre, c’est aider les autres à vivre », ces jeunes se sont engagés à aider les autres dans le besoin avec leurs compétences.

Mike Biver, par exemple, un jeune informaticien, est rentré du Bénin en juin après un volontariat de 11 mois. Le projet principal de Mike, en plus de l’organisation des activités pour les enfants du CDTUB après son travail, était « Mind the Gap », un projet de la FFL qui installe des ordinateurs, donnés par des entreprises luxembourgeoises, et distribue les machines dans les écoles au Bénin. Mike était responsable de cette installation et des remises des machines aux établissements scolaires.

Tous ces jeunes ont fait une expérience personnelle et professionnelle inoubliable pendant leur volontariat :

C’est difficile de résumer cela en quelques mots mais je peux dire, en gros, que j’ai beaucoup vu, beaucoup appris et je me suis fait plein d’amis. Aujourd’hui, je vois la vie différemment. Cela restera une expérience personnelle et professionnelle tout simplement inoubliable (Catherine Jans, infirmière).

Lors de ce volontariat, j’ai appris énormément de choses sur la culture africaine mais également sur moi-même. Le fait d’être séparée de mes proches m’a rendu plus mature. (Elisabeth Dahmen, assistante sociale)

Si vous avez entre 18 et 30 ans et si vous êtes intéressés pour partir pour un service volontaire de coopération pour la FFL pour une période d’au moins 5 mois, contactez-nous par tél. 44 66 06 – 1 ou par e-mail : info@ffl.lu. Plus d’informations aussi sur notre site internet www.ffl.lu sous ‘Service volontaire’.