Art against Exclusion – Kunst für Kinder im Bénin

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

Du 9 octobre au 15 novembre, la Fondation Follereau Luxembourg (FFL) invite les amateurs d’art à l’édition 2014 “Art against Exclusion” au restaurant Acacia à Esch-sur-Alzette. À la fois exposition et vente d’œuvres d’art d’artistes luxembourgeois, l’événement “Art against Exclusion” est organisé pour la seconde fois par la Fondation afin de soutenir le CIPSA (Centre intégré pour la promotion sociale et d’accueil) à Allada au Bénin, construit par la FFL et inauguré en août 2012 en présence du président de la FFL, Jean Hilger.

Après le succès de 2013, c’est dans un cadre inhabituel que la Fondation a élu domicile pour cette exposition: l’hôtel-restaurant Acacia à Esch-sur-Alzette. Choisi pour son ambiance conviviale et sa renommée gastronomique, le restaurant, en collaboration avec la FFL, invite les amateurs d’art et de gastronomie à venir passer une soirée gourmande, et offre la possibilité d’acquérir un tableau ou une sculpture d’un artiste luxembourgeois. La vente des œuvres et le bénéfice des deux dîners de bienfaisance (17.10 et 8.11) seront au profit du Centre intégré pour enfants handicapés à Allada au Bénin.

Cette structure accueille principalement des enfants présentant un handicap physique ou psychique, mais également des femmes et jeunes mamans ayant des difficultés à subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs enfants au quotidien. Les animateurs et le personnel d’aide sociale sur place s’engagent chaque jour pour améliorer les conditions de vie des personnes qui fréquentent le Centre. L’offre d’activités y est très diversifiée et va de séances de kinésithérapie, de formations professionnelles à des ateliers artistiques avec les jeunes béninois, dont par exemple des stages de danse animés par la compagnie luxembourgeoise KAKTUS en juillet 2014.

Parmi les artistes de renom qui ont mis leurs œuvres à disposition pour la bonne cause (Denis Brassel, Jean Delvaux, Jessica David, Pascal Piron, Gaby Braun, Florence Hoffmann, Eleonora Pasti ou encore Roland Schauls pour ne citer qu’eux), Théid Johanns nous livre sa vision de l’art : “Mens sana in corpore sano. Tout est connecté. Aucun arbre ne peut pousser sans racines”. Une approche que l’on retrouve également à la base du Centre d’Allada : il faut une base consolidée pour pouvoir grandir et être maître de son propre destin. Le CIPSA offre des formations professionnelles et une scolarisation aux enfants et adolescents, afin de leur donner les clefs de perspectives réelles pour leur vie future. Eleonora Pasti aborde quant à elle le sujet féminin dans toutes ses formes à travers différents matériaux – “la technique est une partie du contenu de l’œuvre” nous confie-t-elle. Tout comme l’artiste, la FFL traite le sujet féminin dans de nombreux projets. La Fondation s’engage en effet pour les femmes africaines au travers de thématiques liées à la santé maternelle et infantile, la formation professionnelle, et comme au CIPSA, à leur développement et leur santé psychiques et physiques.

La Fondation Follereau Luxembourg a le plaisir de vous convier à l’Acacia pour découvrir les œuvres, ainsi qu’aux dîners de bienfaisance les 17.10 et 8.11 (menus www.hotel-acacia.lu/about/restaurant/evenement/). Pour toute réservation, veuillez-vous adresser directement au restaurant Acacia (tél.: 541062), pour toute information relative à “Art against Exclusion”, veuillez contacter la Fondation Follereau Luxembourg.